État des finances et du système de santé en France

Malgré les différentes crises rencontrées, l’économie de la France reste encore flexible. L’état des finances et le système de santé du pays sont pour l’instant dans la norme.

L’état des finances en France

Comme dans les nombreux pays, la France connait une difficulté par rapport aux finances publiques. Pour améliorer l’état financier, l’État dispose de nombreux outils de fiscalité. Pour 2016 et 2017, l’Hexagone a pris quelques mesures économiques afin de réduire le déficit public. Le principal objectif repose sur la stabilisation en quantité des dépenses des organismes publics.

Même si cet objectif a été atteint, l’état financier de la France est encore sensible à une augmentation des taux d’intérêt. Depuis 2014, la nation française a décidé de mettre en place des outils de programmation et de pilotage afin d’améliorer l’état de finance. Malheureusement, ces instruments de programmation présentent encore des limites.

Pour promouvoir la croissance, le France a décidé de redresser son état de finance dans le temps afin de limiter des difficultés rencontrées à court terme. Puisqu’une croissance à long terme favorise davantage un développement durable de tous les secteurs y compris la santé.

Le système de Santé en France

En France, le système de santé est piloté par l’État. En effet, l’État a pour rôle de gouverner et d’administrer ce système en question. Malgré les inégalités sociales, l’État se porte garant de l’intérêt de chacun des citoyens. Ainsi, pour rendre meilleur l’état de santé des citoyens français, l’État assure le rôle du premier responsable pour y arriver.

Par ailleurs, l’État a beaucoup du mal à gérer ses dépenses. Les séjours dans les hôpitaux et cliniques représentent la majeure partie des dépenses. D’une part, les citoyens français consomment une importante quantité de médicaments. D’autre part, les médecins prescrivent énormément. Il existe aussi des dépenses liées à la médecine de ville et la dépense liée au transport. La prise en charge des dépenses liée à la santé est triple. Premièrement, l’assurance maladie prend en charge environ les trois quarts des dépenses et est financée avant tout par les salariés. Ensuite, les assurances privées ainsi que les meilleures mutuelles jouent aussi un rôle important. Elles remboursent une partie des dépenses.

Enfin, les ménages paient directement environ le un dixième des dépenses. Même si le système de santé en France permet de soigner tous les citoyens, l’équilibre financier est sensible. Le déficit a été décuplé durant ces dernières années à cause de la crise économique, du vieillissement de la population, du cout des évolutions technologiques. De nombreuses mesures ont été prises, mais cela n’empêche pas la fragilité du système.